Mirjami Penttinen: «Cette saison, le Team Unique est meilleur, surtout mentalement»

Mirjami Penttinen est coach de patinage synchronisé depuis 21 ans. /Credits: Mirjami Penttinen.

Partie 2 de l'interview de Mirjami Penttinen. En ce début de saison, l’entraîneur principale du Team Unique (FIN) parle du sport et de son équipe qui prépare ses nouveaux programmes. 

Selon vous, qu’est-ce qui définit une bonne équipe?
Mirjami Penttinen: L'ouverture, l'honnêteté et le continuité sont les mots que j'utiliserais pour décrire une équipe formidable. L'équipe doit avoir envie de progresser et il est important que les règles sur lesquelles les membres se basent soient respectées. Les patineurs doivent être motivés, avoir faim en fait. Et naturellement, ils doivent avoir les compétences de patinage requises et le physique pour pouvoir s'entraîner au niveau que nous faisons. Il est également toujours bien d'avoir des filles qui s'entendent bien ensemble, c’est cela qui va constituer une excellente équipe. Ajoutez encore un peu de magie et des rêves communs comme un titre de champions du monde et nous sommes tous prêts à travailler.

Comment créez-vous l'esprit d'équipe?
Un bon esprit d'équipe est créé grâce à des objectifs, des règles communes et l'égalité de sorte que tous les patineurs de l'équipe aient les mêmes droits et responsabilités. L'atmosphère durant les entraînements devrait toujours être positive et il devrait y avoir un sens du progrès pour avancer ensemble. Les petits succès durant les entraînements au long de la saison (pour être toujours meilleurs qu’hier) apportent une bonne ambiance et créent de la confiance au sein de l'équipe. Ensemble les patineurs devraient également s'amuser en dehors des sessions d’entraînements. C’est important que les membres d’une équipe puissent se connaître en tant qu’individus, et pas simplement comme patineurs. C'est ainsi que les membres de l'équipe apprennent à se ressembler et je sais que c'est quand des amitiés à vie sont créées. S’apprécier et s’entraider crée un bon esprit d'équipe.

img
Team Unique 2016-2017 /Credits : Kirsi Laine Photography

Comment conduisez-vous vos patineurs vers un programme?
Simplement comme ça. C'est comme l'écriture manuscrite, nous avons tous la nôtre. En fait, c’est un tout: la façon dont vous faites avancer les choses, comment vous utilisez la musique, comment vous appliquez les mouvements du corps, la façon dont vous corrigez les éléments techniques, etc. Dans notre club, nous avons la chance de pouvoir compter sur une équipe de coaching très talentueuse et polyvalente, notre équipe reprend les différentes compétences d’un peu tous les entraîneurs.

Quel est l’objectif et quelles sont les forces de votre équipe cette année?
Les objectifs du Team Unique sont élevés chaque saison. Notre but est remporter le championnat national et de participer au championnat du monde et de viser un titre. Pour cette nouvelle saison, l’équipe est meilleure, surtout mentalement, que l'année dernière, mais nous avons encore du travail devant nous. Je ne veux pas encore trop spéculer à ce stade car tant de choses restent encore un point d'interrogation. Jusqu’au Finlandia Trophy, nous avançons pas après pas. Une fois que la première compétition sera derrière nous, j’arriverai mieux je pense à évaluer où en est l’équipe.

img
Team Unique 2016-2017 /Credits : Kirsi Laine Photography

Comment voyez-vous l'avenir du sport?
Le sport grandit et évolue sans cesse. On s'attend à ce que les patineurs démontrent plus de compétences chaque année. Pour moi, le patinage de base doit être à la hauteur et il est maintenant plus important encore. Parfois, j’ai l’impression que le sport évolue si vite qu'il est difficile de suivre tous les changements, mais en fin de compte, je pense que tout changement améliore la discipline.

Comment pensez-vous qu'il devrait évoluer?
Je ne peux pas vraiment commenter dans quelle direction le sport se développer. J'espère, cependant, qu'il reste un sport synchronisé, c'est-à-dire un sport d'équipe. Et j'espère que les éléments synchronisés, caractéristiques de ce sport particulier, sont conservés et que les tailles des équipes ne deviendront plus petites qu'elles ne le sont déjà. À mon avis, les changements actuels sont pour le bien du sport parce qu'ils rendent compte que les équipes patinent de mieux en mieux et s'entraînent de plus en plus fort. Je pense aussi qu’il est important d'offrir aussi du « patinage récréatif » mais je pense aussi qu’il faut prendre en considération nos meilleurs athlètes, qui s'entraînent comme des professionnels. J'adorerais voir le patinage synchronisé devenir un sport olympique un jour. Je suis sûre que le niveau international du patinage synchronisé ne diffère pas significativement de celui des autres sports d'hiver aux Jeux. Je suis certaine que nous avons à peu près autant de pays candidats à la médaille qu’il y a dans le hockey sur glace. Et la concurrence est toujours la bienvenue, donc j'espère que de nouveaux pays rejoignent les compétitions pour affronter les meilleurs pays actuels.

Traduction: Anna Ylöstalo

Découvrez maintenant la première partie de cet entretien!