Mondiaux

Mondiaux 2018: la Finlande fait son grand retour en haut du podium


Le Team Marigold IceUnity a livré deux très bonnes performances à l'Ericsson Globe de Stockholm ce week-end et décroche ainsi l'or. /Credits : Navaz Sumar Photography 

Les Finlandaises Marigold IceUnity ont battu les doubles championnes du monde en titre, les Russes du Team Paradise, samedi soir à Stockholm. Elles remportent ainsi la médaille d'or après quatre ans d'absence. L'équipe suédoise Team Surprise est également de retour sur le podium avec une médaille d'argent, quant aux Paradise, elles obtiennent la médaille de bronze. Découvrez ou redécouvrez ce qui s'est passé en Suède.


En cette seconde journée de compétition, les émotions et les surprises n'ont pas manqué. Les championnes de Finlande Marigold IceUnity (SP: 72.61; FS: 136.41; Total: 209.02) se sont surpassées une fois de plus. Tout au long de la saison, elles sont passées de 191 points au Trophée de Shanghai 2017, à 194.24 points à la French Cup 2018, pour obtenir ensuite 204.60 points aux championnats finlandais. Après le premier jour du championnat du monde, l'équipe pointait à la 3ème place après le programme court et les fans étaient impatients de les voir évoluer dans cette difficile compétition. En effet, les paitneuses ont réussi à livrer leur programme "Splash" avec presque tous les éléments du niveau 4. De plus, ils ont réussi à impressionner le jury et ont obtenu 10,00 dans plusieurs composantes du programme. Leur patinage libre samedi soir fut certainement l'un des programmes incontournables de cette saison.



Le Team Surprise (SP: 72,83; FS: 135,16; Total: 207,99) de la Suède a patiné samedi son programme libre «Mère Nature» avec brio. L'équipe fut capable de décrocher les meilleurs niveaux et de présenter des éléments propres. Les portés en particulier furent exécutés avec beaucoup d'action et de dynamisme au point de laisser les spectateurs en admiration même après les replays. Techniquement parlant, leur programme était supérieur à celui de Marigold IceUnity mais les juges ont évalué les Finlandaises légèrement plus haut pour les composantes du programme. Les fans de Team Surprise ont pu être déçus de manquer l'or pour 1,03 point, quoiqu'il en soit les Suédoises ont tout donné à Stockholm. 


img
Très unies, les patineuses du Team Surprise lors de la remise des médailles dans l'Ericsson Globe. /Credits : Navaz Sumar Photography 


Le médaillé de bronze cette année fut le Team Paradise (SP: 76,05, FS: 124,92, total: 200,97) de la Russie qui a dominé les programmes courts avec une marge de 3,22 points. Et avec leur palmarès de cette saison, leurs chances de remporter une troisième médaille d'or d'affilée étaient très élevées. Malheureusement, l'équipe a commis des fautes dans les éléments techniques et leur score technique de 49,21 est d'ailleurs le plus bas de toute la saison (de 59,13 à 60,13 selon trois compétitions sanctionnées par l'ISU). Leur deuxième erreur sur les deuxièmes portés n'ont pas aidé. Les Russes ont donc terminé à la quatrième position après les programmes libres.


img
Le Team Paradise s'est contenté de la médaille de bronze. /Credits : Navaz Sumar Photography 


L'autre équipe finlandaise Team Unique (SP: 71.20, FS: 125.17, Total: 196.37) se classe à la 4ème place. Les athlètes d'Helsinki ont patiné samedi un programme riche, avec beaucoup de féminité sur la musique de "Postmodern Jukebox". L'émotion transmise par les patineuses a porté des spectateurs du début à la fin du programme. Le seul point noir fut la chute pendant la transition qui n'a par ailleurs pas ôté la force de ce programme.



Entre la cinquième et la huitième position, les équipes sont très proches puisqu'en moyenne seulement 2,43 points les séparent.

L'une des bonnes surprises de la compétition fut le Team Canada 2, Les Suprêmes (SP: 70,64; FS: 122,24; Total: 192,88) qui se sont classées parmi les cinq premières au championnat du monde. Les patineuses de la région de Montréal ont livré un programme propre sur la musique de "La La Land". Les portés ont été exécutés sans effort et leurs pirouettes synchronisées furent également un bon moment de leur programme.

À la sixième position se trouve la deuxième équipe russe: l'équipe Tatarstan (SP: 68,32; FS: 124,14; Total: 192,46). Les Russes ont battu l'équipe américaine Haydenettes qui se classe septième. Haydenettes, 26 fois championne américaine (SP: 71,22, FS: 119,97, Total: 191,19) n'a pas obtenu les résultats techniques espérés. Un porté n'a pas bien été réalisé. Néanmoins, leur programme libre "Underground Nightlife" qui commence par une partie rapide complémente magnifiquement leur programme court déjà très énergique.

Après la forte concurrence créée par les équipes mentionnées ci-dessus, le Team Nexxice du Canada (SP: 69,91; FS: 120,54; Total: 190,45) est entré sur la glace dans des robes de différentes variantes de bleu. L'équipe de Burlington a livré samedi un programme plaisant et rafraîchissant nommé «River». Les patineuses ont emmené le public dans une "balade" sur la rivière agréable à regarder et qui correspondait bien au thème.



On peut dire que les Skyliners et le Team Berlin 1 ont bien complété ce top 10. Le Team USA 2 (SP: 63.50, FS: 108.50, Total: 172.00) a poursuivi samedi son parcours de championnat du monde avec le programme "Cleopatra", alors que le Team Berlin 1 (SP: 58.23, FS: 110.76, Total: 168.99) a présenté son thème "Poupées Maléfiques". Petite déception pour les Skyliners qui auraient pu réaliser de meilleures performances sans les chutes à la fin de la spirale de la mort.



Les championnats du monde signalant la fin de la saison, les équipes ont fait preuve de beaucoup de maturité dans leur programme. Par exemple, les Jingu Ice Messengers du Japon (SP: 46.09, FS: 90.25, Total: 136.34) se sont beaucoup améliorées par rapport à la Spring Cup il y a quelques semaines (SP: 35.64, FS 79.06, Total: 114.70). Elles ont présenté un programme plaisant sur "Forrest Gump", avec des émotions qui correspondaient bien au style de la musique. L'équipe Zagreb Snowflakes de Croatie (SP: 32,66; FS: 68,23; Total: 100,89) ont également pu exécuter de nombreux éléments de manière très synchronisée, notamment dans l'élément créatif. 

Mention spéciale également à la formation suédoise Boomerang (SP: 42.67, FS: 92.33, Total: 135.00). L'équipe a rendu hommage aux victimes de l'attaque terroriste du 7 avril 2017 à Stockholm, patinant ce programme exactement une année après le drame. Malgré la déception sur le programme court avec des chutes prématurées, l'équipe est parvenue à livrer un programme rempli d'émotions. D'ailleurs les fans suédois dans la patinoire n'ont pas hésité à montrer leur généreux soutien.



Les championnats du monde de cette année ont été surprenants et divertissants pour tous... et également navrants pour certains. Les fans finlandais enthousiastes ont certainement apporté beaucoup d'énergie dans la patinoire. Nous attendons donc avec impatience la même ambiance animée lors des championnats du monde de la saison prochaine qui auront lieu à Helsinki!




Résultats