Le patinage synchronisé a fait chavirer les coeurs à Stockholm

L'émotion était forte pour les nouvelles championnes du monde 2018... Marigold IceUnity. /Credits : Navaz Sumar Photography 

Le championnat du monde de patinage synchronisé ISU s’est déroulé à Stockholm, en Suède, le week-end dernier. Si tout semblait être joué après les programmes courts, la compétition de samedi a apporté son lot de surprises. Retour sur cette compétition tant attendue qui restera parmi les plus palpitantes de la saison.

Même avant que les compétitions débutent, l’imposant stade Ericsson Globe habillé de rouge vif impressionnait les équipes. Venues du monde entier, beaucoup nous ont transmis leur excitation de patiner dans ce qui est d’ailleurs le plus grand bâtiment sphérique du monde! Logées dans l’hôtel situé juste à côté de la patinoire, les athlètes et les officiels ne pouvaient être plus proches de la glace. Le restaurant de l’hôtel offrait d’ailleurs une vue plongeante sur la patinoire.

Arrivées depuis plusieurs jours en Suède, c’est jeudi en fin de journée que les équipes ont pu vivre le premier événement de la compétition: le fameux tirage au sort. Organisé à l’extérieur dans le parc de Kungsträdgården en pleine ville de Stockholm, ce fut une bonne occasion pour le public de découvrir le sport et de promouvoir l’événement. Malgré les aléas de la météo, la fête fut belle et les équipes ont pu assister à de nombreuses performances telles que de la danse, du chant ou encore une équipe de cheerleaders.

Puis, le jour tant attendu est arrivé. Les 25 équipes engagées ont présenté leur programme court dans le Globe. Les larmes de joie de l’équipe italienne Hot Shivers, en passant par les premiers pas du Team Viola (GBR) et des Américains Skyliners… Tout fut réuni pour que la soirée soit belle. Team Surprise (SWE) a ému le public aux larmes et Marigold IceUnity (FIN) a rendu hommage à la Finlande avec “Under the Northern Stars”. La victoire du Team Paradise avec 76.05 points n’a surpris personne. Les doubles championnes du monde ont présenté un programme très propre avec beaucoup d’assurance sur “Exogenesis: Symphony Part 3”.

Revoyez les highlights de vendredi avec les meilleures équipes:

Tout semblait donc joué pour l’équipe de Saint-Pétersbourg qui dominait alors la compétition avec plus de 3 points. Mais il n’y a des choses qui n’arrivent que durant les championnats du monde. L’équipe a rencontré des difficultés sur les portés, notamment sur le second porté à la fin du programme. Avec un niveau 2 sur les deux éléments, l’équipe a terminé 4ème des programmes libres, finissant ainsi 3ème au final.

Patinant juste après, Marigold IceUnity a été porté par le public finlandais venu nombreux à Stockholm soutenir ses équipes et a livré un programme parfait baptisé « Splash ». Avec un score final de 136.41 points pour le programme libre, les Finlandaises d’Anu Oksanen ont pris la tête de la compétition avec 209.02. Paradise avait déjà plus de 8 points de retard.

Puis, ce fut au tour de l’équipe locale Team Surprise d’entrer sur la glace. Absente du podium depuis 2012, les Suédoises ont ensorcelé le public avec « Mother Nature ». Elles maintiennent ainsi leur 2ème place au classement final. Le Team Unique a par ailleurs réalisé le 3ème meilleur score des programmes libres dimanche. La formation de Mirjami Penttinen a une nouvelle fois fait vibrer les fans avec un programme très sensuel et plein d’émotions.

Découvrez les highlights de la compétition de samedi avec le top 6:

Mais les championnats du monde sont également l’occasion de voir performer d’autres équipes et de prendre le pouls du développement du sport dans le monde entier.

Il convient d’ores et déjà de relever le niveau de plus en plus haut des équipes. Les Suprêmes (CAN), le Team Tatarstan (RUS), les Haydenettes (USA) ou encore les Nexxice (CAN) ne sont qu’à quelques points du podium.

Les Skyliners et le Team Berlin 1 pointent également dans le top 10 et ne sont qu’à quelques points l’un de l’autre.

Team Hot Shivers (ITA), Les Zoulous (FRA), Jingu Ice Messengers (JPN) and Team Boomerang (SWE) ne sont qu’à un mouchoir de poche. Les équipes donneront tout ces prochains mois pour se détacher du peloton.

Ce fut également plaisant de voir des équipes d’autres pays patiner tels que la Belgique qui présente un bon début aux championnats du monde. Mais également l’équipe turque Vizyon qui n’a pas déçu ses fans.

Nous attendons désormais avec impatience l’année prochaine pour voir de nouveaux pays rejoindre la compétition. En plein développement d’équipes, la Corée, l’Ukraine ou encore la Chine pourrait bien venir chambouler les classements.

Les meilleurs moments des Mondiaux en vidéo: 

MERCI STOCKHOLM
et à l'année prochaine à HELSINKI !

Revoir l'article sur les programmes libres et les résultats





Jura Synchro veut rester un média gratuit et de qualité pour les fans de patinage synchronisé dans le monde.

Vous avez désormais la possibilité de soutenir les personnes qui s’engagent pour ce sport, donnent de leur temps, analysent et écrivent bénévolement des articles au travers de Jura Synchro. Vous avez aimé l’article ci-dessus? Soutenez maintenant Amélie Rossé qui a créé cet article en lui versant un pourboire au travers de la plateforme sécurisée PayPal. C’est très simple et, selon votre pays et depuis un ordinateur, vous n’avez même pas besoin de compte pour récompenser votre correspondant, uniquement d’une carte de crédit.
Quelque soit le montant, 2$, 5€, 9£ ou plus... l’intégralité des bénéfices sera redistribuée à Amélie Rossé. N’hésitez plus et faites un geste maintenant!