#Synchro

L'équipe Kia Kaha partage sa passion pour la synchro en Nouvelle-Zélande


Le mot "Kia Kaha" vient du langage Maori de Nouvelle-Zélande et signifie "être fort". /Credits : Kia Kaha

Entraînée par Caitlyn Paul, l'équipe Kia Kaha patine pour le club de patinage Centaurus (CISC) à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Cette équipe de catégorie Mixed Age est composée de 13 patineurs qui s'entraînent de manière récréative 1 à 2 heures par semaine. Rencontrez cette équipe qui vit actuellement sa saison d'hiver.


«Nous sommes une jeune et rigolote équipe de patineurs qui se réunissent tôt chaque lundi matin (parfois aussi le mercredi matin) pour pratiquer nos techniques de patinage synchronisé ensemble, avec et sans musique. Notre plus jeune membre a 16 ans et notre membre le plus âgé a 22 ans. C'est important pour nous de souligner cela parce que nous sommes tous très proches, nous nous entendons très bien», a expliqué l’équipe.

«Restez ensemble, même dans des circonstances difficiles»

Kia Kaha, ça veut dire quoi? «Notre nom n'a rien à voir avec le patinage. Kia Kaha signifie en langue Maori «être fort» (le Maori étant le langage des peuples indigènes de Nouvelle-Zélande). L’équipe a été créée à l’époque des tremblements de terre de Christchurch en 2010/2011, et ce nom a été choisi pour représenter la force et la détermination de l’équipe à rester ensemble dans des circonstances difficiles. Cela fait de nous probablement la seule équipe de patinage synchronisé au monde avec un nom maori», a poursuivi le capitaine de l’équipe Varshana.

Les patineurs ont voyagé outre-mer en Australie à deux reprises pour participer aux championnats nationaux australiens et se sont classés 3èmes parmi 10 autres équipes. Kia Kaha a terminé 1ère aux Championnats CISC 2018 et est arrivée 3ème aux Championnats australiens 2017.


img


«Nous pourrions probablement travailler davantage pour collecter des fonds et, par conséquent, faire en sorte que nous puissions participer à plus de compétitions et également obtenir plus d'entraînements afin d'obtenir de meilleurs résultats», a relevé l'équipe au sujet des éléments qu'ils aimeraient encore améliorer. «S'engager avec d'autres équipes néo-zélandaises pour promouvoir activement le patinage synchronisé auprès d'un public plus large», ajoutent les patineurs.

Kia Kaha a débuté avec 13 patineurs en 2011 grâce au club Hayden Synchro qui a donné plusieurs lots de costumes pour aider l'équipe à démarrer.

«Le patinage n'est pas très connu en Nouvelle-Zélande»

En Nouvelle-Zélande, il existe «environ 8 équipes synchronisées allant des niveaux novices à adultes. Il y a seulement 3 équipes, dont nous-mêmes, en Mixed Age», explique Varshana. «La Nouvelle-Zélande est une petite nation où le patinage n'est pas très connu. De ce fait, le soutien au patinage synchronisé est limité dans le pays. Cela signifie qu'il appartient aux individus et aux équipes d'essayer de poursuivre le développement du sport, ce que nous essayons de faire. Nous faisons de notre mieux pour promouvoir le patinage synchronisé en postant du contenu sur notre page Facebook et en faisant connaître le programme Skate School à notre patinoire à Christchurch.»


img


Leur objectif ? Le Trophée D'Ecosse 2020

L’équipe est maintenant au milieu de la saison de patinage et la formation patine actuellement sur «The Greatest Show» de The Greatest Showman. Ils se sont qualifiés pour les championnats nationaux de la Nouvelle-Zélande dans l'espoir de se qualifier à nouveau pour les championnats australiens (qui auront lieu à Sydney). «Pour la saison en cours, nous visons la première place aux championnats australiens en vue de notre participation au Trophée d'Ecosse 2020», a déclaré la capitaine de l'équipe.

Cherchez-vous des patineurs? «Pas pour le moment. Cependant, pour la saison prochaine (début avril prochain), nous chercherons en effet encore quelques patineurs», a poursuivi l'équipe.

«Donc si tu veux changer de décor, viens visiter la Nouvelle-Zélande lors de ton prochain été :-)!»