Compétition

Black Ice se fait connaître en Nouvelle-Zélande


Black Ice de Nouvelle-Zélande, les champions Mixed Age 2018. /Credits: Black Ice 

Ce week-end, la patinoire Paradice de Botany, à Auckland, a accueilli les championnats de patinage de la Nouvelle-Zélande 2018. La compétition fut très disputée entre le Nord et le Sud du pays, et a mis en lumière quelques équipes de patinage synchronisé, dont les Black Ice.


Un petit concours de patinage synchro a eu lieu le week-end dernier à Auckland. Nova d’Australie était l’équipe invitée de cet événement et a présenté ses programmes devant le public.

Dans la division Adultes, Momentum a obtenu le meilleur score (27,23) et Spectrum s'est classé deuxième (23,85).
Deux équipes Novice Basic ont également patiné à Auckland. Titanium a remporté la compétition avec un total de 24,82 points et Ice Angels a terminé avec le titre d’argent (21,53).

La compétition Mixed Age était la division la plus intéressante. Après la performance de Kia Kaha (35,87), l’équipe à surveiller était Black Ice, qui a remporté une solide victoire (39,63 points). Cette équipe existe depuis 7 ans et est entraînée par les jeunes entraîneures Charlotte Van Uden (21 ans) et Sabrina Snoad (18 ans) sous la direction de l'entraîneure en chef de l'AIFSC, Natalie Bartlett. Les membres de l'équipe ont entre 11 et 21 ans et s'entraînent une fois par semaine en raison de la disponibilité limitée de la glace.


img
Charlotte Van Uden, Natalie Bartlett & Sabrina Snoad sont les jeunes coaches de l'équipe Black Ice.


Vivre en Nouvelle-Zélande et patiner dans une équipe en Australie

Natalie Bartlett, qui est l'entraîneure en chef de BSISC, entraîne Nova et vit à Brisbane en Australie. Sabrina vit à Auckland et patine également chez les Nova à Brisbane. Cette patineuse synchro fait donc un aller-retour fréquent de seulement 5'600 kms (durée de vol: 3,5 heures par trajet) à travers l'océan Pacifique pour poursuivre sa passion.

La technologie joue un rôle important dans le programme d’entraînement actuel des Nova, ce qui constitue une évolution intéressante dans la dynamique des équipes de synchro.