Compétition

Les équipes japonaises de Tokyo et de Saitama ont concouru à Tokyo


L'équipe Intermediaire Saitama Crystal Ace. /Credits: Roy Ng Photography

La 26e édition du Tokyo Synchronized Skating Open Competition a eu lieu le 2 décembre 2018 à Nishitokyo, à l'ouest de la métropole japonase. Cette année, cinq équipes de Tokyo et de la préfecture de Saitama ont patiné dans les catégories Juvénile, Intermédiaire et Senior.


Les deux équipes Juvéniles engagées furent les Jingu Ice Messengers Jingu (34,24 points) et l'équipe Saitama TiarAce (32,02 points). Nous avions déjà vu l'équipe juvénile de Jingu Ice Messenger patiner son programme «Sound of Music» en août dernier. Depuis, l’équipe a bien évolué et a patiné sur les belles mélodies classiques. En outre, ils ont fait découvrir au public leurs nouvelles robes pour la saison. Avec plus de patineurs cette fois, ils ont pu mettre en évidence leurs éléments, tels que l'intersection en triangle. Malgré les chutes, ils ont devancé l'équipe concurrente Saitama Tiar Ace composée de 15 patineurs. Sur un programme de «The Bruce Lee Story» et patinant dans des robes élégantes en dentelle noire, l’équipe de Saitama aurait eu la possiblité d'exécuter des éléments plus complexes que les cercles entrelacés qui ont malheureusement entraîné une collusion et une chute. Au final, les deux équipes ont laissé une bonne impression au panel et au public alors qu'elles terminaient fièrement leur routine.


img
Les Juvéniles Jingu Ice Messengers étaient fières de présenter leurs nouvelles robes bleues et blanches. /Credits: Roy Ng Photography


Dans la catégorie Intermédiaire, l'équipe Saitama Crystal Ace s’est également retrouvée seule contre les Jingu Ice Messengers Intermediaires. Les Jingu (53,37 points) ont exécuté son programme «West Side Story» dans des robes rouge vif. Leurs formations étaient mieux réalisées et de plus haute difficulté. Néanmoins, l'équipe de Saitama (43,90 points) s'est également montrée compétitive. Leur programme sur la musique de «Roméo et Juliette» dans la version d’Abel Koreniwski comportait une chorégraphie intéressante. Les 16 patineurs ont bien exprimé la musique avec un bon langage corporel et bien chronométré sur la musique. Les deux équipes ont rencontré des chutes à l'intersection.


img
Les Jingu Ice Messengers Intermédiaires ont patiné leur version de "West Side Story". /Credits: Roy Ng Photography


Dans la catégorie Senior, seuls les Jingu Ice Messengers ont dévoilé leur programme libre basé sur la musique «U.N.C.L.E». C'est une équipe composée de seulement 13 patineuses qui s'est présentée et seuls quatre "Group Lifts" ont été exécutés au cours du programme. C'est dire que nous n’avons vu qu'une version de base du programme libre des Jingus car les patineuses peuvent encore tirer parti des possibilités supplémentaires offertes par la performance.

Néanmoins, les spectateurs étaient émerveillés chaque fois qu'un élément difficile était exécuté. Il peut être tout à fait certain qu'une fois que tous les patineuses participeront au programme, l'exécution deviendra plus sophistiquée. Pour cette compétition-ci, ils ont marqué 80,01 points. Comme nous l’avons observé la saison dernière également, l’équipe senior de Jingu peut s’améliorer de manière significative au fur et à mesure de la saison. Nous attendons donc avec impatience de découvrir leur nouvelle métamorphose.


img
Les Jingu Ice Messengers Senior ont patiné à Tokyo une esquisse de leur programme libre. /Credits: Roy Ng Photography 


À Tokyo ce week-end, les équipes ont démontré qu'elles travaillaient dur. Plus important encore, tout ceci indique de manière encourageante que la synchro est en pleine expansion au Japon et que davantage d’équipes participent de manière active aux compétitions. Nous espérons les voir atteindre leurs objectifs lors du championnat national du Japon qui se tiendra les 2 et 3 mars 2019 à Otsu, près de Kyoto, l'ancienne capitale du Japon.