The Man Of The Week

Andrea Gilardi: "Je sens des papillons dans mon estomac"


Image

Nous rencontrons aujourd’hui une personnalité de la synchro italienne qui vient de Milan. Andrea Gilardi, 50 ans, ouvre les portes de son équipe "Hot Shivers".


Vous et la synchro

Comment avez-vous découvert la synchro?
En 1990, j'avais reçu une vidéo des États-Unis.

Quel est votre parcours dans le monde de la synchro?
Je n’ai été qu’un entraîneur et non pas un compétiteur. J'étais un danseur de glace.

Quel est votre meilleur souvenir de synchro et pourquoi?
Les championnats du monde en 2014 en Italie. Tout était parfait.

Si vous deviez vous rappeler d'un programme qui vous a touché, lequel serait-il et pourquoi?
Le programme libre «Sunset Boulevard» de Marigold IceUnity en 2000. Ce fut une façon différente de proposer du patinage synchronisé et une autre manière d'appréhender la musicalité.

Qu'est-ce que ce sport vous a appris?
J'ai appris qu'une équipe n'est pas juste un groupe de personnes. Une équipe peut faire des choses incroyables.


Image
Credits : Andy Benaglia


Quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui souhaiteraient démarrer le patinage synchronisé?
Partager sa passion pour le patinage avec des amis est beaucoup mieux que de le garder pour vous-même.

Que ressentez-vous lorsque vous voyez votre équipe entrer sur la glace lors d’une compétition?
Je sens des papillons dans mon estomac. J'essaie de ne penser à rien et de donner mon énergie positive à mon équipe.

Quel est votre élément préféré et pourquoi?
Je n'ai pas d'élément de prédilection, mais j'aime les aspects techniques subtils du patinage. J'aime le No Hold Element ou plus précisément travailler le détail des séquences de pas.


Image


Les équipes Hot Shivers

Pouvez-vous nous parler un peu de vos équipes?
Mon équipe Junior est assez jeune avec beaucoup de nouveaux patineurs très volontaires. Elle fait de son mieux pour affronter cette saison avec engagement. Mon équipe Senior est plus expérimentée et cette année en particulier, c’est une équipe très unie, très engagée et avec qui j'ai du plaisir à travailler.

Qu'est-ce qui différencie vos équipes de synchro?
Mes équipes sont normalement très expressives, essaient d’avoir une bonne posture et de patiner aussi silencieusement que possible. Je ne supporte pas entendre les patins gratter sur la glace.


Image


Les gens disent que vous êtes un excellent entraîneur et un grand chorégraphe… existe-t-il une "touche Gilardi"?
Je fais de mon mieux et à vrai dire, je ne suis jamais vraiment satisfait du travail que je fais. Quand je construis un nouveau programme, j'essaie de ne pas me répéter, et surtout je respecte la musique et son essence telle qu'elle est. Je n'ai jamais changé la musique pour l'adapter à la chorégraphie ou aux éléments techniques. Il y a toujours moyen de tout adapter à la musique et non l'inverse à mon avis. Cela améliore la musicalité de mes programmes.

Lorsque vous créez un programme de synchro, qu'est-ce qui vous inspire?
Normalement, le thème de la musique est ma principale inspiration.

Quels sont vos objectifs pour les championnats du monde Junior et Senior?
Nous aurons les mêmes objectifs que nous avons toujours essayé de poursuivre. Nous nous efforçons de faire de notre mieux, de patiner avec la tête et le cœur et de profiter de chaque seconde sur la glace. Le reste n'est que des scores et des résultats.


L'Italie et la synchro

Comment évolue le sport dans votre pays? Que fait-on pour promouvoir cette discipline du patinage?
En Italie, la situation est plutôt bonne. Il y a un bon nombre d'équipes, même si la majorité d'entre elles appartiennent à des catégories non ISU. La promotion du patinage est très difficile en Italie car il n’ya pas beaucoup de patinoires, et de ce fait la promotion du patinage synchronisé est encore plus difficile, mais la Fédération italienne s’efforce en permanence d’inviter de plus en plus de patineurs à rejoindre notre belle discipline.

A votre avis, comment ce sport peut-il évoluer en Italie?
Nous avons besoin de plus d’équipes, de plus de patinoires et de plus de patineurs talentueux.

Cela fait plus de 10 ans que les Hot Shivers Senior représentent l’Italie au championnat du monde. Que pensent les Italiens de votre équipe?
Mon équipe a été la première équipe italienne de l'histoire et notre responsabilité est de donner le meilleur exemple possible pour notre sport dans notre pays et à l'étranger. Je pense que mes équipes peuvent également être considérées comme une référence en Italie.


Merci à Andrea Gilardi d'avoir pris le temps de répondre à nos quelques questions.
À la semaine prochaine pour un nouvel épisode de "Woman Of The Week".

Article par Remo De Tomi
Photography par Andy Benaglia & Hot Shivers (ITA)
Editing par Catherine Ruta