#Synchro

Fermeture d'une patinoire belge: "Laissez-les patiner"


Image

L’équipe Senior Team Temptation avait participé aux championnats du monde en Hongrie en 2016. /Credits: Jura Synchro

Les équipes de patinage synchronisé Team Temptation de Belgique se retrouvent sans patinoire. Le stade, qui accueillait chaque année au mois de novembre la Winter Cup, a décidé de fermer ses portes. Un choc pour les athlètes de patinage synchronisé qui sont décidés à se battre.


L’annonce est tombée il y a quelques jours dans les médias belges.

«J’ai dû m'asseoir et prendre une profonde respiration. Nous ne savions pas ce qu'il se passait, personne ne nous avait informés de la fermeture de notre patinoire. En Belgique, les patinoires sont des sociétés privées, nous dépendons donc tous de propriétaires», a commencé Candy Mulder, présidente du club de Gullegem, située en Flandre-Occidentale et coach des équipes Team Temptation.

La présidente de la compétition de patinage synchronisé Winter Cup a ajouté que l'événement 2019 avait d'ailleurs dû être retiré de la liste des compétitions ISU il y a quelque semaines en raison de problèmes financiers des investisseurs.


«Les propriétaires n’investissent que très peu dans la patinoire et dans l’achat de nouveau matériel et ne font rien au bâtiment.» La patinoire a été construite il y a 45 ans «donc vous imaginez le coût total pour la remettre en état», poursuit Candy Mulder.

Une collecte de fonds

C’est pourquoi les Belges ont aussitôt lancé une collecte de fonds. «Nous voulons louer un bâtiment et y mettre de la glace afin que tous nos patineurs puissent revenir s’y entraîner. Nous travaillons sur ce projet avec nos amis, le club de hockey sur glace Les Jets», explique l’instigatrice du projet. «Si tout le monde pouvait faire un don, quelques euros seraient fantastiques pour nous permettre de retrouver une patinoire!»

«Je me bats pour le développement du patinage synchronisé dans mon pays depuis 1989, alors je sais de quoi je parle. Nous devons trouver des investisseurs et la ville doit également nous aider. Il faudra faire beaucoup de lobbying, mais je suis sûre que cette histoire se terminera bien pour tous nos membres», termine Candy Mulder. Une battante.

Leur collecte s’appelle «Let us skate», autrement dit «laissez-nous patiner».