ISU

Des nouvelles fraîches de Francfort


Image

Chaque année, un important séminaire se déroule à Francfort en Allemagne. Il fixe les nouvelles réglementations internationales en matière de patinage synchronisé. /Credits: Sebastien Muller

Le séminaire international de patinage synchronisé s'est tenu il y a quelques jours à Francfort, en Allemagne. Des juges, des contrôleurs et spécialistes techniques, ainsi que des opérateurs de données et de retransmission ont pris part à ce séminaire visant à fournir à toutes les personnes impliquées dans la discipline, toutes les nouveautés à connaître pour se préparer pour la nouvelle saison.


Pour nous expliquer les principaux sujets de discussion du séminaire et les changements majeurs dans les règlements la saison prochaine: Tony Krähenbühl, jeune juge international et futur contrôleur technique qui a assisté au séminaire cette année. Il nous aide à y voir plus clair.

Premièrement, en quoi consiste ce séminaire?
Tony Krähenbühl: Chaque année, le comité technique apporte des modifications considérables dans les règlements. Il utilise ce séminaire rassemblant des représentants de toutes les fédérations comme une occasion pour informer des principaux changements. Mais ce n’est pas tout, ce séminaire est également organisé chaque année pour promouvoir les nouveaux officiels internationaux (juges, TC, TS) et recertifier les administrateurs existants, en s'assurant que les personnes qui officient dans notre discipline sont au courant des derniers changements et sont capables de garantir un travail de qualité lors de chaque événement.

Comment cela se passe concrètement? 
La première partie de la semaine est destinée aux techniciens (contrôleurs, spécialistes). Ils passent généralement par tous les changements. Ils apportent des corrections et des propositions, discutent des cas particuliers, et s'assurent que les règles sont conformes pour la prochaine saison. Parallèlement à cela, plusieurs types d'examens sont organisés: certains espèrent réussir leur première nomination en tant qu'officiel international, et d'autres tentent de renouveler leur certification. La deuxième partie de la semaine est réservée aux juges et aux "referees". Là aussi, certaines directives de jugement sont modifiées et les participants peuvent compter sur la présence des meilleurs modérateurs afin d'affiner leurs compétences en matière de jugement. Ils passent également des examens à la fin de la semaine.



Image
Cette année, les équipe pourront atteindre un niveau 4 dans l'élément d'intersection et dans les moves. /Credits: Sebastien Muller


Quelles seront les principales nouveautés et changements dans les programmes la saison prochaine?
Eh bien, cette année ne verra pas de modifications en profondeur dans les points, mais cela sera plutôt une saison de consolidation avec des éléments mieux définis. Disons que l'un des principaux changements cette année est l'introduction des éléments d'Intersection de niveau 4 et l'élément Move de niveau 4. Les équipes ont ainsi plus de possibilités de gagner des points et le panel technique peut mieux différencier les niveaux de difficulté.
Une autre chose pourrait être la réduction du nombre d’éléments artistiques cette saison pour les Juniors et les Seniors (seulement 1 et 2 respectivement, au lieu de 2 et 3 précédemment). Les exigences pour l'élément Move dans le programme court ont également changé puisque tous les patineurs devront à présent réaliser les spirales. Mis à part cela, les programmes seront structurés de la même manière de celle que nous avons vue jusqu'à présent. La saison prochaine pourrait rencontrer plus de surprises et de changements.

Depuis quelques années, la tendance générale était de permettre davantage de liberté dans les programmes, notamment en termes de créativité. Est-ce toujours le cas?
La créativité est et reste fondamental à notre sport. Le comité technique SYS travaille encore beaucoup dans ce sens. Cependant, il doit encore s’assurer que la créativité des équipes et des entraîneurs soit maintenue dans une sorte de cadre afin que les officiels puissent toujours faire un travail efficace et précis pendant les compétitions. Leur liberté de création reste bien sûr une priorité lors de la construction des programmes et les règlements tentent vraiment de préserver cela. Mais la créativité évolue constamment, les équipes proposent chaque année des programmes de plus en plus étonnants avec toujours de nouvelles idées auxquelles personne n'a jamais pensé. Le comité technique doit donc s'assurer que nous sommes toujours capables d'évaluer ces éléments lors des compétitions, tout en fournissant aux équipes des indications sur l'orientation générale que prend notre sport. Je pense que les équipes ont beaucoup d'espace et de liberté pour exprimer leur créativité quand je vois les belles choses que nous avons la chance de voir chaque année. Mais encore une fois, la créativité évolue et notre sport essaie constamment de trouver le meilleur compromis.

Pour la saison prochaine, à quoi faudra-t-il faire particulièrement attention dans les programmes? Ou que faudra-t-il vraiment soigner?
Je pense que l'athlétisme sera la clé cette saison. Avec le rêve olympique à l’esprit, nous voulons vraiment que nos athlètes fassent preuve de compétences incroyables, que ce soit par leur flexibilité dans l’élément Move, leur force dans les "Group Lifts" (portés) ou dans la qualité de leurs séquences de pas. Ce sont les éléments qui changent le plus d'une année à l'autre et ce sont également les plus difficiles pour les panels techniques. Mais comme dit précédemment, la créativité fait battre notre cœur. Chaque équipe doit s’efforcer de faire preuve de toujours plus d'imagination.

Merci Tony pour ces informations!
Pour aller plus loin dans les règlements, consultez les dernières communications de l'ISU!