The Woman Of The Week

1 athlète, 2 équipes ISU, 4 programmes


Image

Depuis l’âge de 11 ans, Angelina Shapovalova vit loin de ses parents pour patiner avec Crystal Ice. Elle est maintenant capitaine des équipes junior et senior. (Crédits : Ice Galaxy Photography - 2020)

La pandémie de Covid-19 a chamboulé notre vie quotidienne, nous limitant à bien des égards. Cependant, cela ne peut pas nous empêcher de communiquer et de voyager... même virtuellement. Je vous emmène aujourd'hui en Russie pour rencontrer Angelina Shapovalova, capitaine de l'équipe Crystal Ice Junior et Crystal Ice Senior.

Jura Synchro: Bonjour Angelina! Racontez-nous votre histoire dans le monde du patinage synchronisé. Quand et comment avez-vous commencé?

Angelina Shapovalova: Mon parcours avec Crystal Ice a débuté il y a longtemps, en 2012. Ma mère m'a suggéré d'essayer les auditions pour l'équipe, et j'ai accepté. J'ai commencé à patiner avec Crystal Ice à l'âge de 11 ans. J'étais encore une enfant. Mes parents vivaient dans une autre ville, donc je ne pouvais les voir que très rarement. Ils m'ont vraiment manqué. Mes entraîneurs - Badyaeva Olga Nikolaevna et Kobazeva Daria Andreyevna - sont devenues mes deuxièmes parents. Elles m'ont non seulement entraînée, mais aussi éduquée. Elles m'ont beaucoup appris et, comme elles le disent souvent, elles ont fait de moi "un homme".

Au cours des 2 dernières saisons, vous et plusieurs autres athlètes avez patiné à la fois dans l'équipe senior et junior. Comment vous organisez-vous?

Sans aucun doute, c'est difficile de patiner dans deux équipes en même temps. Non seulement la charge physique, mais aussi le stress psychologique sont doublés. Le nombre d'athlètes, qui patinent pour les deux équipes, évolue au cours de la saison. Par exemple, au début de la saison 2019-2020, il y en avait trois, mais lors de la compétition à Sheffield (Steel City Trophy), 7 filles ont finalement patiné 4 programmes. Nos entraîneurs mélangent souvent l'équipe, et nous avons appris à nous adapter rapidement à ces changements. L'expérience que nous acquérons en patinant pour deux équipes est inestimable. Grâce à cela, nous avons plus de pratiques sur glace, et davantage de respect pour les autres coéquipiers. En outre, nous avons également 4 programmes différents et sympas, et aucun d'entre eux n'a le temps de nous ennuyer d'ici la fin de la saison.



Comment passez-vous d'un programme à un autre si rapidement lorsque vous êtes en compétition?

Bien sûr, il y a parfois des difficultés avec l'ordre de départ, par exemple lorsque l'équipe junior patine dans le dernier groupe et que les seniors doivent performer dans le premier. Lorsque cela se produit, il faut rapidement pouvoir se "nettoyer l'esprit", changer complètement l'image dans sa tête et son humeur en très peu de temps pour recommencer à zéro. Oh, et bien sûr, vous devez également changer votre maquillage et vos cheveux.

Quelle performance trouvez-vous plus facile à patiner, le premier ou le deuxième programme?

Cela peut être vraiment personnel, mais pour moi, le programme court junior est le plus excitant car il donne le ton. Si nous patinons bien la première performance, alors nous pouvons commencer la deuxième de la meilleure façon possible. Néanmoins, si on me demandait de patiner la saison prochaine dans une équipe ou dans deux, je n'hésiterais pas! Je choisirais même de patiner avec trois équipes (si cela était possible).

Quels sont vos projets futurs avec votre équipe?

Un jour, notre chorégraphe Sergei Komolov et moi, nous sommes promis qu'il deviendrait un jour l'entraîneur des champions du monde. Nous donnerons vie à cet objectif. Sinon, il semblerait que nous avons échoué. Les WJSSC 2020 à Nottingham étaient mes derniers championnats du monde juniors. Cependant, récemment, les restrictions d'âge ont été modifiées pour les juniors en synchro en raison du coronavirus. Et je me suis dit: "Eh bien, ok l'ISU, je relèverai ce nouveau défi". Les deux équipes attendent donc avec impatience la nouvelle saison. Nous avons hâte de reprendre l'entraînement. L'équipe junior devrait encore relever la barre et ne pas cesser de se développer. Pour l'équipe senior, l'objectif principal sera de se qualifier pour les Mondiaux.

En termes de pandémie, comment continuez-vous à vous entraîner et à rester en forme?

Malheureusement, pour le moment, nous ne pouvons pas nous entraîner ensemble, que ce soit sur le sol ou sur la glace, bien sûr. Par conséquent, chaque jour, nous gardons notre condition physique à la maison, en faisant des exercices et des étirements. Nous prêtons attention à ce que nous mangeons afin que la glace ne se casse pas sous nous lorsque la pandémie sera terminée. Nous nous manquons bien sûr et nos entraîneurs nous manquent aussi. Nos entraînements nous manquent, mais maintenant il est extrêmement important de garder son calme et de soutenir ses proches, pour ne pas provoquer de panique.


Image
Angelina Shapovalova au Leon Lurje Trophy en janvier. (Credits: Ice Galaxy - 2020)

Revenons à la saison 2019-2020. Crystal Ice Senior n'a pas été sélectionné pour les championnats du monde. Selon vous, qu'a-t-il manqué pour obtenir le ticket?

C'est une bonne question... Comme tout le monde le sait, les victoires ne sont jamais faciles à obtenir, elles ne sont pas données comme des cadeaux, elles se remportent grâce à un travail acharné. Pendant la saison, il vous semble que vous travaillez au maximum et il est tout simplement impossible de faire plus. Ce n'est qu'après avoir perdu que vous commencez à comprendre que vous n'avez pas assez travaillé. Malheureusement, l'équipe senior manque de pratiques sur glace et je pense que cela a pu affecter le résultat que nous avons obtenu cette saison.

Qu'est-ce qui rend Crystal Ice différent?

Je pense que notre équipe est spéciale à tous points de vue. Nous avons des entraîneurs uniques, grâce à qui nous sommes non seulement de bons athlètes, mais aussi une grande famille "Crystal Ice". Nous prenons souvent les thèmes les plus audacieux pour nos programmes. Notre chorégraphe Sergey Komolov et notre équipe d'entraîneurs proposent chaque année quelque chose de nouveau et d'inhabituel. Nous n'adhérons à aucun style particulier. Notre équipe se distingue par son expression et son imagerie particulière. Nous ne sommes pas timides et nous montrons toutes les émotions au public pour le surprendre. Je peux également mentionner que pendant la saison, nous pouvons changer de programme à tout moment. Nos coaches se lancent dans les changements en toute sérénité et nous leur faisons entièrement confiance.