Compétition

Cinq compétitions programmées et une deuxième équipe junior


Image

Team Snowflakes - Mixed Age - SUI. (Credits: RuPho - 2020)

Le calendrier des compétitions de patinage synchronisé en Suisse a été publié il y a quelques jours. Comment ce pays situé au cœur de l'Europe prépare-t-il sa saison? Eclairage.

ADV picture
Alors que plusieurs équipes nationales de patinage synchronisé ont repris l'entraînement sur la glace (en respectant les mesures d'hygiène), la Suisse a annoncé cinq compétitions de patinage synchronisé pour la saison 2020-2021.

Frappé par la pandémie de COVID-19, ce pays montagneux d'Europe centrale de 8,5 millions d'habitants a également été tenu à l'écart des patinoires pendant plusieurs semaines. "Pour les équipes, il a été difficile d'apprendre les nouveaux programmes et de constituer une équipe solide dans ces conditions. Néanmoins, Swiss Ice Skating (la fédération nationale de patinage) pense qu'il est important de planifier la nouvelle saison avec tous les événements et compétitions. Bien qu'évidemment, personne ne peut à l'heure actuelle estimer quand se terminera véritablement cette épidémie", explique Christine Müller-Mebes, responsable de la Commission suisse de patinage synchronisé.


Biasca pour ouvrir la saison suisse
La saison débutera mi-janvier au Tessin avec le Biasca Trophy. Cette compétition bien connue fait son grand retour dans le calendrier suisse. Ce sera la première compétition interclubs de la saison.

Annulé l'an dernier en raison du calendrier de la Challenger Series, le Neuchâtel Trophy sera également organisé en 2021. "Nous avons eu beaucoup de retours positifs sur Facebook concernant cette compétition. Le comité d'organisation a déjà commencé à y travailler et a organisé une première réunion. Nous sommes donc sur la bonne voie et sommes fiers que cet événement ISU puisse se tenir en Suisse", se réjouit Christine Müller-Mebes.

Image
The Cool Dreams Juniors à Neuchâtel. (Credits: Ville Vairinen - 2019)

Après la traditionnelle compétition EVBN Sys Cup le 6 février et la Swisscup les 6 et 7 mars 2021 qui servira d'ailleurs de championnats suisses pour les équipes Advanced Novices, la saison s'achèvera avec le Mixed Age Trophy (les 26-27 mars 2021 à Bâle). L'événement avait dû être annulé la saison dernière en raison de la pandémie de coronavirus.

"Le but de cette compétition est de donner aux équipes Mixed Age une opportunité de présenter leur programme à l'international. Il existe un groupe de travail avec des membres venant d'Italie, de France et de Suisse spécialement créé pour soutenir cette catégorie et cet événement. Les sites des compétitions tournent chaque année entre les pays", explique Christine Müller-Mebes.

Pour les équipes Junior et Senior, les championnats suisses se dérouleront lors du Neuchâtel Trophy les 12-13 février.

"Plus d'opportunités dans le domaine financier"
Concernant le développement de la discipline en Suisse, Christine Müller-Mebes met en avant plusieurs éléments encourageants.

Les Mondiaux juniors 2019 organisés à Neuchâtel ont été "un grand succès. Cela nous a donné plus d'opportunités dans le domaine financier. La commission synchro peut donc apporter désormais un soutien financier aux débutants en synchro dans les années à venir. Certains projets ont déjà été soumis, mais la commission se fera un plaisir d'en soutenir d'autres", a-t-elle déclaré.

Au cours des dernières semaines et des derniers mois, certains clubs suisses ont déjà commencé avec de nouvelles équipes Novice Basic et Juvenile et une nouvelle génération d'entraîneurs et de managers est arrivée dans certains clubs suisses possédant une longue tradition synchro.



Les Cool Dreams sont de retour
Au cours de la prochaine saison, la Suisse disposera d'une seconde équipe junior au niveau international.

Après un an d'absence sur la scène mondiale, les Cool Dreams Juniors de Berthoud ont pu reconstituer une équipe. Les jeunes patineurs qui s'entraînent près de Berne seront de retour avec une toute nouvelle équipe et un nouveau staff d'entraîneurs.

Parallèlement aux Starlight de Zürich, les Cool Dreams sont donc de retour et la compétition se durcit en Suisse, ce qui est de bonne augure pour la suite et le futur du sport.