#Synchro

Elle veut créer un outil spécialisé pour les patineurs synchro


Image

Amanda Melne patine avec leTeam Amber à Riga, en Lettonie. (Credits: Ice Galaxy - 2019)

Patineuse synchro et étudiante dans une Université technique, Amanda Melne recueille des données sur les problèmes rencontrés par les patineurs synchro durant leur entraînement hors glace. Grâce à son travail académique, un nouvel outil innovant pour les patineurs pourrait être commercialisé.

ADV picture
Étudiante en conception de produits, Amanda Melne, 22 ans, a voulu associer ses études à sa passion... le patinage synchronisé.

"J'adorerais créer quelque chose d'utile pour les patineurs et qui les aiderait à devenir meilleurs et plus forts", explique cette patineuse qui est en train de définir les contours de son futur sujet de bachelor.

Identifier les besoins
"Le patinage est très important pour moi. Au cours de ces dernières années, j'ai remarqué qu'il manquait un outil hors-glace qui permettrait d'améliorer nos compétences de patinage sur glace. Avec la COVID-19 et le manque de pratiques sur glace, le problème est donc plus qu'actuel. Si le produit est aussi bon que je l’imagine, et qu'il apporte un vrai avantage, alors j’aimerais pouvoir le commercialiser", poursuit Amanda.

C'est pourquoi elle a réalisé une enquête en ligne (disponible en letton et en anglais). Composé d'une dizaine de questions, le questionnaire permet d'identifier les besoins des patineurs synchro du monde entier. "Mon objectif serait de récoler environ 80 réponses", ajoute-t-elle.


Image
Amanda vient de Tukums, en Lettonie. Elle est passionnée par le patinage synchro depuis 2014.

Après avoir reçu les premières réponses, Amanda précise que pour le moment les besoins des patineurs synchro sont surtout de ne pas pouvoir effectuer les mêmes exercices hors glace que sur glace. Les patineurs demandent également un outil qui améliorerait davantage les habiletés de patinage et de pouvoir "améliorer l'équilibre", précise l'étudiante.

Vous souhaitez donner votre avis? Pour participer au sondage d'Amanda, cliquez ici!

Notez également qu'en Lettonie, le virus semble se calmer peu à peu. "Nous pouvons nous rendre dans les pays voisins, et le plus important depuis le 14 mai, c'est que nous sommes autorisés à patiner à nouveau, mais bien sûr nous devons respecter des règles strictes quand nous sommes sur la glace", conclut cette patineuse du Team Amber.