Visages de synchro

Jennie Mao (USA): "Patiner dans deux équipes en même peut être difficile et fatiguant"


Image

Jennie Mao, une jeune patineuse synchro talentueuse et membre des Northernettes (USA).

OneTeamMVMT et Jura Synchro travaillent en partenariat pour mettre en valeur les personnes du monde de la synchro qui ont des histoires uniques à partager dans une nouvelle série intitulée "Faces of Synchro". Nous parlons de patineurs, d'entraîneurs, de bénévoles, d'officiels, de parents extraordinaires ... des gens qui ont des histoires uniques à partager qui vous inspireront. Pour ce premier épisode, c'est parti aux USA avec Jennie Mao!

ADV picture
Jennie vit actuellement à Twin Cities, dans la région du Minnesota, aux États-Unis, avec ses parents originaires de l'est de la Chine.

Elle a commencé sa carrière de patineuse en individuel à l'âge de sept ans. Elle a découvert le  patinage synchronisé à neuf ans. Les trois années suivantes, elle a patiné dans les équipes Pré-Juvénile et Open-Juvénile de Braemar Panache.

La saison passée, elle patinait pour les équipes Novice et Junior de Northernettes.

Comment vas-tu aujourd'hui?

Considérant la situation actuelle de pandémie, je vais très bien.

J'ai réussi à trouver des façons de me tenir occupée et j'ai également eu la possibilité de patiner dans ma ville. Récemment, nous avons repris les entrainements de synchro, avec mes coéquipières. nous avons réussi à construire nos programmes de compétition tout en respectant les consignes de sécurité et de distanciation, face au Covid-19.



Comment as-tu découvert la patinage synchronisé?

Plus jeune, je regardais l'équipe de patinage synchronisé de mon club local. J'assistais aux pratiques de l'équipe Braemar Junior dans les estrades. En grandissant, mon entraineur privé m'a demandé si cela m'intéressait de rejoindre l'équipe Pré-juvénile de Braemar, qu'elle-même coachait. Ce jour-là, j'ai décidé de me lancer et d'essayer. Depuis j'ai eu la piqûre pour ce sport et je continue à le pratiquer.

Quel est ton meilleur souvenir en synchro?

Mon meilleur souvenir en patinage synchronisé est lors de nos championnats 2020 du Midwest et de la Côte Pacifique pendant lesquels mon équipe et moi avons réussi à être sélectionnés pour nos premiers nationaux. Il s'agissait seulement de notre deuxième saison dans la catégorie Novice et notre objectif était d'être sélectionnés. Ce fut un succès. C'est un moment qui nous a permis de nous récompenser pour tout notre travail durant les mois passés.



Quel programme a été le plus marquant?

Le programme qui m'a le plus appris est le programme long "Over the Rainbow", patiné la saison dernière avec l'équipe Junior. Mon équipe a commencé la saison de compétitions à l'événement Anaheim Fall Classic, 2019. Ce n'était pas seulement la première fois que l'équipe présentait cette routine; c'était également ma première compétition dans la catégorie Junior. Avant la saison 2019-2020, je n'avais que très peu d'occasions de performer aux plus hauts niveaux de notre sport. J'étais alors extrêmement nerveuse.

Mes entraîneurs et mes coéquipières m'ont vraiment supportés et m'ont aidé à vivre cette compétition positivement. Une fois que la routine s'est terminée, sans erreurs majeures, j'ai compris que je n'avais pas à avoir peur de quoi que ce soit. J'ai réalisé que j'étais capable de faire plus de choses que je ne le pensais. Grâce à ce programme, j'ai pu prendre confiance en moi, en ma capacité d'exécuter chaque élément et faire confiance à tout l'entrainement effectué pour arriver à la compétition et les prochaines.

As-tu un/des rituel(s) avant la compétition?

Il y a plusieurs petits rituels amusants que nous partageons avec mon équipe avant d'aller performer notre programme de compétition. Un de mes préférés est celui oú nous mettons un autocollant en forme d'étoile dans notre patin, juste avant la compétition. Le second est de recevoir un chocolat avec un message d'encouragement à l'intérieur de l'emballage, ce qui nous motive et nous donne confiance.

Quel est ton élément favori et pourquoi?

Mon élément préféré est le Moves in the Field. J'apprécie énormément cet élément dû à la variété de mouvements qu'il est possible d'exécuter, ce qui permet de montrer la flexibilité et le contrôle des courbes de la part des patineurs. Je crois également que cet élément est celui que les spectateurs préfèrent regarder



De quelle façon as-tu réussi à patiner dans les catégories Novice et Junior, en même temps?

J'ai réussi à concilier les deux équipes de façon très positive. Patiner dans deux équipes peut parfois être difficile et fatiguant. Mais je sais que lorsque je me sentais à bout, je pouvais en parler avec mes entraineurs et prendre une pause lors d'un entrainement sans que cela ait un impact sur l'une des deux équipes. D'habitude, les pratiques des Novices et Juniors sont l'une à la suite de l'autre, les mêmes jours. Je devais m'organiser à l'avance et planifier ce que je devais prendre avec moi, par exemple un repas ou des collations, ou encore des objets/vêtements nécessaires pour une équipe ou pour l'autre. Notre équipe Novice patine entre cinq et six heures par semaine. L'équipe Junior s'entraîne entre huit et neuf heures par semaine. J'ai vraiment aimé cette expérience et patiner avec les deux équipes. La saison prochaine, je patinerai uniquement pour l'équipe Junior.

Qu'est ce que ce sport t'a appris?

J'ai appris beaucoup de leçons importantes qui ne s'appliquent pas qu'au domaine du patinage, mais aussi dans ma vie de tous les jours. L'une des choses principales que le patinage synchronisé ait pu m'enseigner est de me pousser à devenir la meilleure version de moi-même et de surpasser mes peurs. Encore une fois, ce sport me pousse à sortir de ma zone de confort, ce qui est nécessaire pour m'aider à évoluer, à devenir plus confiante et donc être une meilleure patineuse. Je pense que la leçon la plus importante est d'avoir appris à travailler avec les autres, en équipe tout en apprenant à faire confiance aux autres, à être responsable de ses actions, à être ouvert d'esprit et patiente.

As-tu déjà fait face à du racisme pendant que tu patinais?

J'ai grandi dans un environnement où il y avait très peu de diversité et j'étais la seule patineuse asiatique dans mon équipe. De ce fait, il est très souvent arrivé que le maquillage de compétition paraisse complètement différent sur moi en comparaison à mes coéquipières. Je devais porter sur mon visage ce qui m'était donné, plutôt que d'avoir d'autres options qui auraient été plus adaptées à mes besoins.

En ce qui concerne les robes, la couleur du filet n'était pas adaptée car elle ne correspondait pas à la couleur de ma peau. J'ai eu l'occasion de voir ce problème sur d'autres patineurs de différentes couleurs.

Ce ne sont que quelques exemples qui doivent être améliorés dans le futur afin que notre communauté soit plus diversifiée et accueillante.


Que recommanderais-tu aux organisations pour avoir davantage de diversité?

Les organisations devraient promouvoir la compréhension et le respect de tous. Les entraineurs doivent penser à leurs patineurs de couleur lorsqu'ils prennent des décisions tel que le maquillage, le choix des tissus pour la robe.

Il est aussi important d'avoir des patineurs et entraineurs éduqués et ouverts d'esprit à d'autres cultures. Au final, cela permettrait à tous de se sentir compris et unis tous ensemble.




Quel(s) conseil(s) as-tu à donner aux jeunes patineurs qui veulent commencer la patinage synchronisé?

Mon conseil pour commencer le patinage synchronisé est d'apprécier chaque moment lors des entrainements et de la saison. Tout passe très très vite!

Aussi, je conseillerais d'arriver aux entrainements avec un état d'esprit ouvert, une attitude positive et l'envie de travailler fort.

Quel est ton projet en synchro pour le futur?

Pour le futur, j'envisage de continuer à patiner avec l'équipe Northernettes jusqu'à la fin de mes études au lycée et de continuer à m'améliorer individuellement en tant que patineuse.

Découvrez ce dimanche le "Take Over" réalisé par Jennie sur le compte Instagram de OneTeamMVMT!