Visages de synchro

Ieva et Kristine, jumelles, patineuses synchro et une même passion


Image

Rencontre avec Kristine et Ieva!

Avez-vous déjà imaginé patiner dans la même équipe que votre soeur jumelle? C'est ce qu'ont vécu Ieva et Kristine dans l'équipe Team Amber en Lettonie. L'interview de ces deux jeunes femmes, aujourd'hui devenues coaches, a été réalisée au mois d'août alors qu'elles étaient en train d'organiser un camp d'entrainement de patinage et planifiaient un second camp au Danemark.

ADV picture
Comment allez-vous aujourd'hui?

Merci! Actuellement, nous sommes un peu fatiguées suite à trois longues semaines de camp d'entrainement, à coacher de jeunes patineurs. Mais par la même occasion, nous sommes extrêmement excitées et chanceuses d'être en fin de retour sur la glace, après que les limites strictes dues à la pandémie aient été levées. Nous avons le sentiment que la passion pour notre travail et notre sport a doublé.


Si vous 💙 Jura Synchro, soutenez-nous en laissant un pourboire 😉!

Soutenez Jura Synchro sur Tipeee
Comment avez-vous découvert le patinage synchronisé?

Nous avons découvert le patinage synchro en 2010, au moment oú notre entraineur a décidé de nous faire essayer quelque chose de nouveau. À cette époque, le patinage synchronisé n'existait pas en Lettonie, nous ne connaissions rien. Nous étions des patineuses de style libre, depuis l'âge de cinq ans et nous n'avions jamais eu l'idée d'essayer une discipline différente.

Nous nous rappelons que les premiers éléments de synchro que nous avions essayé, c'était pour le plaisir, dans la bonne ambiance. Ensemble avec notre entraineur, nous avons commencé à intégrer les éléments dans nos entrainements, pour améliorer notre qualité de patinage, notre vitesse, ainsi que notre technique, etc..

Plus nous pratiquions, plus des patineuses se joignaient à nous. Cela a commencé à ressembler à quelque chose, nous attirions l'attention des autres. Nous avons également découvert que le patinage synchronisé était une excellente alternative pour les athlètes qui ne veulent pas se concentrer uniquement sur les sauts mais qui désirent tout de même performer devant les spectateurs et rester dans le monde compétitif du sport.

Quelques mois plus tard, nous avons participé à notre première compétition de patinage synchronisé, en équipe. Nous n'étions que huit patineuses. En y repensant, notre performance ressemblait plus à une démonstration/introduction du sport; cela a intéressé plusieurs personnes. À peu près au même moment, une autre équipe se formait dans une autre ville du pays. Les deux équipes n'avaient pas le nombre minimum de patineurs requis pour former une équipe complète. De ce fait, au début de la saison 2021/2012, les deux équipes ont fusionné en une seule. À la fin de cette première saison, nous participions aux championnats du monde de patinage synchronisé, ce qui était une première dans l'histoire de la Lettonie. Peu importe les difficultés qui se présentaient, nous avons réussi relever les défis. nous sommes très fières de cet accomplissement. Cette saison marque donc le début du synchro dans notre pays.


Image
Notre première compétition de patinage synchronisé à Riga, Lettonie, 2010

Quel est votre parcours dans le monde du synchro?

Nous avons toutes les deux fait du patinage synchro depuis le premier jour que l'équipe a été créée. Mais cela a toujours été périodique étant donné que nous avons continué à nous entraîner en style libre et à faire des compétitions. Il arrivait parfois, pendant la même compétition, que nous participions au volet style libre et à celui du synchro. Toutes nos années de synchro, nous avons patiné dans l'équipe sénior nommée Team Amber. Avec cette équipe, nous avons eu l'occasion de participer aux championnats du monde de patinage synchronisé à plusieurs reprises (2012, 2016, 2018).



Quel est votre meilleur souvenir en synchro? 

Notre meilleur souvenir remonte à nos premiers championnats du monde. Il s'agit du premier moment pendant lequel nous avons découvert le monde du patinage synchronisé. C'était incroyable de rencontrer des patineurs du monde entier, de voir le soutien qui existe entre chaque équipe et d'apprécier la gentillesse de chacun. En comparant avec le style libre, nous avons senti une atmosphère bien différente. Les deux disciplines sont très sérieuses, mais durant les compétitions de synchro, nous pouvions sentir un immense support venant des autres équipes et moins de compétition entre les patineurs eux-mêmes.


Image
Championnats du monde 2012, Team Amber, programme court

Si vous deviez vous rappeler un programme qui vous a marqué... qu'est-ce qui vous vient à l'esprit?

Nous sommes plus marquées par les programmes que nous avons eu l'occasion de voir en direct. C'est pourquoi nous nous rappelons très clairement de nos derniers mondiaux en 2018. 

Nous avons toutes les deux été marquées par l'équipe suédoise du Team Surprise avec leur programme long «Mère Nature» et toute l'histoire qui avait été construite. Comme l'équipe l'avait indiqué sur sa page Facebook: “Notre programme long est un hommage à Mère Nature, à sa beauté, sa diversité et sa bienveillance, qui ont été utilisé par les êtres humains depuis des millénaires. nous avons décidé d'utiliser notre art et de partager notre message pour la préservation de l'environnement”. Avec ce thème, l'équipe nous invitait également à donner des fonds à l'association du WWF.

En général, les performances des équipes suédoises et finlandaises nous ont toujours interpellés. Nous avons toujours été impressionnées par la qualité de leur patinage, à la fois doux et puissant.


Avez-vous des rituels avant vos compétitions?

En équipe, nous prenons le temps de chanter notre cri d'équipe avant de monter sur la glace.

En tant que patineuses de style libre, nous préférons visualiser notre programme de compétition dans notre tête avant de le performer pour les juges et spectateurs.


Quel est votre élément préféré? 

En simple, je préfère les sauts, plus particulièrement le boucle et Axel (Ieva). Kristine s'amuse beaucoup plus avec les pirouettes. Ses préférées sont la pirouette cambrée et la Biellmann. Aujourd'hui, nous sommes passionnées par la création de nouvelles chorégraphies, incluant tous type d'arabesques et de pirouettes.

En synchro, nous aimons les intersections. Cet élément est tellement cool à voir depuis les estrades, plus particulièrement lorsque c'est exécuté à pleine vitesse. C'est à couper le souffle. Cet étément est amusant et parfois même un peu effrayant quand on l'exécute soi-même sur glace.


Qu'est ce que le patinage synchronisé vous a appris?

Le sport, et le fait de faire partie d'une équipe, nous a enseigné des leçons qui nous seront utiles pour toujours. Les entrainements hebdomadaires, depuis notre enfance, ont fait de nous des personnes disciplinées et patientes. Dès le plus jeune âge, cela nous a permis de comprendre que les résultats dépendent du travail de tous les jours que nous pouvons effectuer et que personne d'autre que nous ne peut atteindre les objectifs que nous avons établis.

Lorsque nous avons commencé le patinage synchronisé, nous avons ressenti qu'il y avait d'autres qualités à développer et apprendre. Dans un premier temps, c'était un peu compliqué de se faire à l'idée que nous n'étions plus dans un sport individuel et que le résultat de l'équipe dépendait de tous, pas seulement de nous. Nous avons progressivement appris à travailler en équipe, à faire confiance à chaque personne, à se supporter entre nous et bien sûr à comprendre les émotions des membres de l'équipe. Désormais, nous sommes très reconnaissantes de leçons que ce sport nous a enseigné.

Quelle est votre expérience en tant que soeurs jumelles et en même temps, patineuses?

Avoir une soeur jumelle qui pratique le même sport a ses côtés positifs et négatifs. Mais de façon générale, nous sommes reconnaissantes d'être ensemble et de partager une expérience hors du commun lors de nos entraînements et nos compétitions. Avoir une soeur, c'est un moyen de toujours essayer de faire mieux, car peu importe si nous l'apprécions ou non mais le monde a tendance à toujours nous comparer l'une à l'autre.

Le plus grand défi à toujours été de gérer la compétition entre nous deux et de nous soutenir en même temps. Faire face à sa soeur en compétition est un travail émotionnel difficile, mais nous nous rappelons qu'il faut que l'on fasse notre travail. Les compétitions ont toujours été un moment pendant lequel nos émotions font des montagnes russes. Par dessus tout, nous restons les meilleures supportrices l'une pour l'autre.

En ce qui concerne le patinage synchronisé, notre expérience était vraiment différente. Nous étions capables de monter sur glace ensemble, de performer pour obtenir un même résultat, et de vivre les mêmes émotions par la suite. C'est un aspect, qui en tant que soeurs jumelles, nous a vraiment plu en faisant du patinage synchro.


Image
Un moment avant leur performance (Ieva à gauche, Kristine à droite)

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes patineurs qui veulent commencer le patinage synchronisé?

Dans un premier temps, on peut hésiter à s'impliquer dans un nouveau sport. Mais les bénéfices et les résultats que l'on obtient en valent vraiment la peine.

En faisant partie d'une équipe, les patineurs apprennent à utiliser les compétences individuelles et techniques mais également à travailler ensemble pour créer une équipe qui réussit à atteindre ses objectifs. C'est également une excellente façon de combiner les aspects techniques et complexes du patinage synchro, tout en partageant des émotions et des moments excitants. Finalement, en synchro, nous sommes toujours entourés par notre équipe, nos co-équipiéres/coéquipiers. Ces patineurs seront toujours là pour nous aider et nous supporter dans les défis à relever.



Image
Championnats du monde 2018, Team Amber, programme long

Quelle recommendation faites-vous à la future génération de patineurs qui souhaite évoluer au niveau international?

Nous encourageons fortement chaque patineur à poursuivre ses rêves. Même si parfois, cela parait impossible ou cela fait peur, chaque seconde vécue en vaut l'expérience. Nous avons eu l'occasion de partager des moments inoubliables et magnifiques avec notre équipe de patinage synchronisé, en évoluant au niveau international. Ce sont des événements qui resteront gravés dans nos mémoires pour toujours.

Maintenant que votre métier est d'entrainer, pouvez-vous nous dire quelle est votre style de coaching?

Pour nous deux, il est important de créer un environnement sécuritaire et positif pour que les patineurs puissent s'entrainer. Les jeunes doivent avoir envie de revenir.

Selon notre opinion, à titre d'entraineurs, nous sommes responsables de rendre notre sport aussi agréable que possible, plutôt que d'inciter à l'aversion. Quand nous travaillons avec de jeunes athlètes nous sommes patientes et compréhensives. Alors que nous sommes exigeantes envers les athlètes qui apprennent déjà des éléments plus complexes, car la précision et l'exécution techniquement correctes sont importantes pour nous.



Image
Ieva, en train d'enseigner aux enfants du camp international de patinage

Quels sont votre projets (style libre/synchro) pour le futur?

Nous avons beaucoup d'idées et de projets liés au patinage. Pour le moment, nous commençons à enseigner le style libre, c'est relativement nouveau. Nous gagnons en expérience et apprenons de nouvelles choses avec enthousiasme. Nous apprécions ce que nous faisons et nous sommes heureuses de partager nos connaissances à la jeune génération de patineurs.

Dans le futur, nous souhaitons continuer ce que nous avons commencé à construire et également développer d'autres projets liés au patinage.


Que faites-vous pour assurer que vos patineurs se sentent en sécurité pendant qu'ils patinent, alors que le Covid-19 est toujours présent?

Ces derniers mois ont été "challengeants" pour tout le monde. Beaucoup de choses se passent en même temps à travers le monde. Ces situations nous apprennent à réagir vite et à nous adapter aux nouvelles conditions afin que les entrainements puissent continuer à avoir lieu, et faire en sorte que l'évolution des patineurs ne s'arrête pas.

Nos entrainements se font avec des plus petits groupes ou en individuel. Ainsi, ceci nous permet de suivre les règles de précaution et les instructions données par nos autorités. Maintenant que nous reprenons tranquillement les pratiques régulières, nous avons ajouté des entrainements en ligne, à distance en complément, ce qui montre à quel point le fonctionnement de notre pratique a évolué pendant la pandémie.


Image
L'équipe sénior “Amber”

À propos du patinage synchronisé en Lettonie: combien d'équipes avez-vous désormais? Comment le sport évolue-t-il dans le pays?

Depuis cet été, nous sommes très heureuses de pouvoir dire que nous avons trois équipes en Lettonie. Il y a l'équipe sénior "Amber" et l'équipe de la catégorie Basic Novice "Amberlight" continuent de s'entrainer avec succès.

De plus, récemment des patineurs ont rejoint la nouvelle équipe "Ambershine" qui regroupe des enfants d'un plus jeune âge. Cette équipe donne l'opportunité de commencer la pratique de ce sport dès le plus jeune âge en Lettonie.

Il est important de rappeler qu'un pays comme la Lettonie qui a une petite population fait face à des difficultés importantes pour avoir des équipes complètes. C'est pour cette raison qu'il est difficile de faire évoluer la patinage synchronisé aussi vite que nous le souhaiterions.


L'an dernier, votre coach Eva était interviewée par Jura Synchro. Est-ce que des choses ont changé depuis pour le patinage synchro?

Pour nous tous, la saison qui arrive prend une tournure différente, suite à la pandémie. Pour cette raison, il nous est impossible d'atteindre les objectifs que nous avions définis; notamment notre participation aux championnats du monde.

Malgré les difficultés, l'équipe conserve une vision claire du futur et travaille de façon constructive pour s'améliorer.

Depuis cet été, la principale réalisation est que notre coach Eva a fièrement mis en avant les jeunes patineurs en créant la nouvelle équipe “Ambershine”.

Notez que malgré les incertitudes liées à la pandémie, le club letton de l'équipe “Amber” souhaite organiser la compétition “Riga Amber Cup”, à la fin de l'année; ce qui serait la troisième édition de cet événement. Nous sommes également très contentes et fières de voir que des compétitions ISU de patinage synchronisé sont planifiées dans les pays baltes.

En savoir plus sur Ieva et Kristine ce dimanche sur le compte Instagram de OneTeamMVMT grâce à leur "Take Over"!