Visages de synchro

Andrea Nesbitt: "Si nous parvenons à traverser cette saison, nous surmonterons tous les obstacles"


Image

Andrea Nesbitt

Andrea Nesbitt vit à Oakville, en Ontario, au Canada et entraîne des équipes à Brampton dans la région du grand Toronto. Lorsqu'elle a répondu à nos questions, elle était heureuse de pouvoir retrouver une routine un peu plus normale d'automne. C'est définitivement une saison spéciale avec beaucoup d'incertitudes.

Cette entrevue a été menée avant que l'Ontario n'entre dans la «phase rouge» du coronavirus. Un maximum de 10 personnes à l'intérieur est désormais autorisé.

Comment avez-vous découvert le patinage synchro?

Je patinais en simple au club de patinage de Ilderton lorsque ma maman m'a montré une équipe qui évoluait sur la glace lors de notre spectacle annuel. À cette époque, cela s'appelait "patinage de précision". Nous nous sommes rendues aux auditions du printemps et j'ai été prise pour participer à la première pratique.

ADV picture
Quel est votre parcours dans le monde du patinage? 

J'ai patiné et participé aux compétitions avec les équipes des clubs de patinage de Ilderton et de London, passant de la catégorie "débutants" à Open. Quand j'ai déménagé à Toronto, j'ai rejoint l'équipe Adulte Fusion avant de trouver ma place chez Gold Ice. C'est difficile de dire que je suis retraitée en tant que patineuse maintenant étant donné que je patine toujours avec l'équipe des “dames” de Gold Ice, en Adultes 3.

Vers la fin de ma carrière de patineuse, j'ai commencé à aider les équipe du club de patinage de London, lorsque j'étais à l'université. Je n'avais pas pour projet de devenir un entraîneur à temps plein mais très rapidement j'ai été prise au jeu de pouvoir partager ma passion avec de jeunes patineurs et j'ai aimé voir leur évolution au fil des années.

Quand j'ai déménagé à Toronto, après mes études, j'ai contacté plusieurs organisations à la recherche d'opportunités pour aider des équipes. Je suis très chanceuse que la fondatrice de Gold Ice, Wendy Coates, ait répondu tout de suite et m'ait donné ma chance. Encore une fois, je n'avais pas l'intention d'en faire une carrière à temps plein. Mais en quelques saisons, nous avons grandi en passant de trois équipes à huit. J'ai réalisé que coacher était mon job de rêve. 

Je coache les équipes de patinage synchronisé de Gold Ice depuis douze ans maintenant. Je travaille en collaboration avec Jessica Brown et Ashley Greenhalgh. Ensemble, nous entrainons les Débutants 2, Pré-Juvéniles, Juvéniles, Pré-Novices, Novices, Juniors et Adultes 3 de la famille Gold Ice. Nous vivons dans une sorte de tourbillon mais j'adore travailler avec les patineurs tout au long de leur voyage dans le monde du patinage synchronisé. Nous avons des patineurs de notre équipe junior aujourd'hui qui ont commencé avec nous en débutant, il y a dix ans.


Je suis très reconnaissante et chanceuse d'avoir eu l'opportunité d'aider à faire évoluer le club qui est à présent l'une des plus large organisations en Ontario. Nous avons travaillé tellement fort pour inculquer un sentiment d'appartenance, un esprit d'équipe, une éthique de travail à nos patineurs et aux membres de leur famille. Pour moi, c'est ce qui fait de Gold Ice une famille si spéciale.


Quelle est votre spécialité en tant que coach?

À Gold Ice, je gère beaucoup de choses dans les coulisses de l'organisation. Mon rôle comporte la préparation annuelle des entrainements et la coordination avec tous les intervenants impliqués, tout en aidant l'équipe d'entraîneurs, les gestionnaires d'équipes, les patineurs et les parents. Je prends également en charge le volet marketing, avec la gestion des réseaux sociaux.

En tant qu'entraîneur, ma philosophie est de mettre en avant chaque patineur et la force qu'il peut apporter à l'équipe. Je crois qu'il est important de fournir aux patineurs les outils dont ils ont besoin pour se sentir en confiance et faire face aux challenges de chaque entraînement. Chaque personne vit son propre chemin dans ce sport et si je suis capable de les aider en les guidant pour qu'ils deviennent la meilleure version d'eux-mêmes, alors je sais que j'ai réussi mon travail.

En tant que coach, quel est votre meilleur souvenir de synchro et pourquoi?

J'en ai deux qui sortent du lot. C'est trop difficile d'en choisir seulement un!

Le premier est le programme libre junior patiné lors des premières qualifications pour les championnats du monde Junior ISU. C'était à Winterfest en 2018. En tant que nouvelle équipe, nous sommes arrivés avec beaucoup d'excitation, mais nous avions finalement peu d'attentes. L'atmosphère dans la patinoire était incroyable, avec des gradins pratiquement remplis. Notre équipe a évolué sur la glace avec tout son coeur, comme si elle avait déjà de l'expérience. La réaction du public nous a fait sentir vraiment les bienvenus dans la catégorie et je sais que cela restera pour toujours une des meilleures performances dans ma carrière d'entraîneur.

Le second souvenir est l'équipe novice de la saison passée. Je savais depuis le début de la saison que nous avions un groupe d'athlètes très spécial, plusieurs d'entre eux patinent avec nous depuis plus de dix ans déjà. Avec l'équipe d'entraîneurs, nous avions informé les patineurs et les parents que nous pensions que cette équipe était capable de remporter les championnats canadiens. Nous n'étions pas certains de comment nous allions faire mais nous avons comme inscrits ceci dans l'univers. Nous avons travaillé fort pendant la saison pour développer un sentiment de confiance au sein de l'équipe et nous les avons guidés pour améliorer la technique. L'équipe a effectué ses deux meilleurs performances de la saison lors des championnats canadiens et les patineuses ont été couronnées de la médaille d'or Novice en 2020. Cela paraissait surréaliste de se rendre compte que tout travail effectué avait payé.


Image
Andrea, accompagnée de ses collègues et son équipe Novice aux championnats canadiens 2020

Quel est votre élément préféré en synchro et pourquoi?

Les "Move Elements", de loin. Je les aime beaucoup, surtout quand l'élément met joliment en avant la musique et qu'il est exécuté avec de la vitesse et de la fluidité. En tant que coach, j'aime aussi voir les patineurs se donner des objectifs pour eux-mêmes pour améliorer leur flexibilité dans certains mouvements. Plusieurs de mes patineurs sont excités lorsqu'ils sont sélectionnés pour réaliser des éléments sur lesquels ils travaillent fort depuis des années.

Quel programme vous a affecté et pourquoi?

Étant une fan de patinage synchronisé, je dirais que le programme long de Nova Sénior en 2019 sur la “Lumière” est un choix très facile. Ce programme était tellement beau avec toutes ses formes créatives, ses transitions et les nuances de la musique. Et puis, voir une équipe relativement nouvelle sur la scène nationale, exécuter parfaitement ce programme en résistant à une immense pression et se frayer un chemin non seulement en tant qu'équipe mondiale mais en tant que championne nationale était tellement inspirant.

Avez-vous des rituels avant les compétitions?

En tant que coach, j'ai tendance à être plus nerveuse que lorsque j'étais moi-même patineuse. Cependant, l'une de mes devises est de ne pas croire à la chance. Je crois plutôt au travail, à l'entraînement et à la préparation. Le rappeler à mes patineurs aide également à calmer leurs nerfs avant une compétition.

En équipe, nos patineurs ont créé une routine hors glace pour s'échauffer. Celle-ci est exécutée avant chaque entraînement ou compétition. Nous aimons également jouer à des jeux amusants afin de les préparer mentalement pour la compétition et se relaxer un petit peu. Finalement, nos patineurs ont également une petite danse qui est exécutée avant de compétitionner. On aime beaucoup cette danse et voir les mouvements qui sont créés par chaque patineur. Nous apprécions passer du temps avec nos patineurs, en s'amusant. C'est vraiment le meilleur moyen pour faire sortir toute la nervosité face à la concurrence et créer des souvenirs incroyables.

Êtes-vous de retour sur la glace avec vos équipes?

Oui, nous sommes assez chanceux d'être de retour sur glace depuis le mois de juin avec nos Novices et Juniors. Au début, nous n'étions que quatre patineurs et un entraîneur sur la glace. Donc nous avons du être créatifs sur comment s'entraîner en si petits groupes. En juillet, notre patinoire locale a réouvert et nous avons été capables d'augmenter le nombre de patineurs à huit et le nombre d'entraineurs à deux. Nos équipes Juvénile et Pré-novice ont commencé à s'entrainer sur glace également en juillet.

Nous sommes désormais capables d'avoir des équipes complètes sur glace, tous ensemble et nous avons également recommencé avec nos Débutants et Pré-juvéniles. Toutes nos équipes doivent continuer à s'entraîner en respectant la distance tel que demandé par les directives provinciales. Donc nous ne sommes pas autorisés à nous tenir les uns aux autres.

C'est un peu fou de regarder en arrière, au mois de mars quand nous nous inquiétions de ce que nous allions faire durant ces deux semaines de pause. La première question qui m'est venue à l'esprit était «comment allons-nous organiser nos auditions?»

Nous avons réussi à organiser des auditions virtuelles, à nous entraîner virtuellement, à reprendre l'entraînement sur glace en petits groupes passant de quatre patineurs à toute l'équipe, et maintenant nous réussissons à chorégraphier des programmes tout en maintenant la distance. 2020 a certainement été une année qui nous a fait sortir des sentiers battus!


Image
Andrea et ses collègues 

Que faites-vous pour vous assurer que vos patineurs se sentent bien? 

Le temps passé loin de la patinoire nous a vraiment rendu incroyablement reconnaissants de ce que nous vivons ensemble sur la glace. Bien que cette saison comporte de nombreuses incertitudes, nous constatons plus que jamais à quel point il est important de patiner et de pratiquer notre passion. Nos patineurs travaillent fort pour se motiver les uns les autres, et en tant qu'entraîneurs, cela nous aide à trouver notre inspiration pour aller de l'avant.

Comment vous entraînez-vous avec le Covid?

Actuellement, nos patineurs doivent porter des masques lorsqu'ils entrent et sortent de la patinoire. Mais ils peuvent les enlever en patinant. Bien que nous respectons la distance sociale et que nous ne soyons pas autorisés à nous tenir, nous travaillons dur avec nos patineurs sur leurs compétences individuelles en patinage et trouvons également des moyens créatifs de chorégraphier les programmes.

Pour l'instant, nous essayons également de faire la plupart de nos entraînements hors glace en ligne avec Zoom pour réduire le temps que nous passons ensemble à la patinoire.

Quels sont les objectifs de la saison à venir?

Avec autant d'inconnu cette année, nous prenons le temps de nous concentrer sur les habiletés individuelles de patinage, la vitesse et la puissance. Nous avons eu beaucoup de nouveaux patineurs, venant de l'extérieur du club, qui ont rejoint notre organisation cette saison. Cela a donc été un peu comme une bénédiction de pouvoir avoir le temps de revenir aux bases.

Après la victoire au championnat national, notre équipe novice a travaillé très fort pour améliorer la vitesse et la puissance et veut continuer sur sa lancée de la saison dernière. Notre équipe junior compte dix athlètes de la saison passée et douze nouveaux patineurs - dont beaucoup viennent de notre équipe novice de l'année dernière.

Il est fort possible que cette année soit principalement faite de compétitions nationales. Nos objectifs sont de nous améliorer d'une compétition à l'autre et de présenter des performances constantes et solides.

Pour nos jeunes athlètes, il s'agit toujours de travailler sur leur développement individuel dans le sport et à la construction d'une base solide pour l'avenir.

Nous sommes impatients de voir ce que nos équipes seront en mesure d'apporter lorsque la saison de compétitions reprendra. Nous serons prêts!



La diversité fait partie de notre sport. Comment vous assurez-vous que tout le monde se sent inclu?

L'inclusion est quelque chose qui est extrêmement importante pour nous chez Gold Ice et pour moi en tant qu'entraîneur. Dans un sport d'équipe, les patineurs doivent faire preuve de respect envers chacun des coéquipiers afin de pouvoir travailler ensemble vers des objectifs communs.

Chez Gold Ice, nous sommes très chanceux d'avoir un groupe de patineurs incroyablement diversifiés, il est donc important pour nous de célébrer cela. Nous le faisons en réfléchissant soigneusement à notre sélection de musique, de costumes, de coiffures et de maquillage, mais aussi en veillant à ce que tous les membres de l'équipe se sentent inclus et importants pour le succès de l'équipe. Chaque patineur doit se sentir valorisé et entendu.

Je pense qu'en tant qu'individus et surtout en tant que leaders dans notre sport, il est important de toujours nous éduquer et de garder l'esprit ouvert. En tant qu'êtres humains, nous sommes loin d'être parfaits et avons tant à apprendre. Cette année plus que jamais, nous avons appris à quel point il est important de se poser des questions.

Qu'est-ce que ce sport vous a appris?

Oh mon Dieu, tellement de choses. Où dois-je commencer?

Je pense que les sports/activités d'équipe sont importants pour enseigner de nombreuses leçons de vie si précieuses. Le patinage synchronisé m'a appris à travailler avec un groupe de personnalités uniques, aller ensemble vers un objectif commun. Le travail d'équipe, l'engagement et la persévérance.

Pour être honnête, j'ai appris autant, sinon plus, de mes «échecs» que de mes «victoires». Ce sont toutes des leçons si importantes qui m'ont également aidée en dehors du monde du patinage. Et sans parler des compétences en gestion du temps que j'ai acquises en participant à un sport de compétition tout au long de ma carrière universitaire. Ceci est particulièrement utile maintenant que je dois trouver un équilibre entre ma vie de famille, mon mari et ma fille d'un an, tout en poursuivant une carrière d'entraîneur bien remplie.

En tant que coach, la synchro m'a appris à communiquer efficacement, la valeur de la patience, et comment identifier et être sensible aux styles d'apprentissage individuels de chacun. Je pense que lorsque vous êtes en mesure de valoriser et de mettre en lumière le caractère unique que chaque patineur apporte à l’équipe, c’est là que vous pouvez vraiment être utile. C'est ce que j'aime le plus dans ce sport.


Image
Andrea, avec son mari et sa fille

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer dans la synchro?

Foncez! Le patinage synchronisé est un sport si unique qui offre aux athlètes la possibilité de concourir à un niveau compétitif tout au long de leur carrière, du secondaire à l'université et bien au-delà.

La compétition en tant que membre d'une équipe comporte de nombreux défis, donc si j'avais un conseil, ce serait d'aborder chaque séance d'entraînement comme une opportunité d'être meilleur que ce que vous étiez la veille. Relevez les défis et voyez-les comme une occasion de vous améliorer en tant qu'athlète et patineur. Si chacun se présente à l'entraînement en voulant être le meilleur possible, cela permet d'élever l'équipe dans son ensemble.

En tant qu'entraîneur, je ne suis jamais frustrée si un patineur venait me demander ce qu'il peut améliorer. Cela montre qu'il assume la responsabilité de son propre développement.

Comment évolue le patinage synchronisé dans votre pays?

Le patinage synchronisé progresse au Canada, en particulier dans les catégories compétitives. Il y a quelques saisons à peine, il n'y avait que deux équipes juniors. Aujourd'hui, la catégorie compte huit équipes et nous voyons également de plus en plus d'équipes de niveau novice.

En raison de la taille géographique de notre pays, il peut être difficile pour de nouveaux clubs de se former et d'avoir suffisamment d'opportunités de participer à des compétitions. Le sport au Canada peut également être assez coûteux car il y a peu de financement disponible. Nous avons la chance d'avoir trois équipes seniors incroyablement fortes au Canada, mais ce serait formidable de voir cette catégorie se développer encore pour que davantage d'athlètes puissent rester à un niveau compétitif plus longtemps.


Image
Andrea en train de coacher son équipe junior

Quels sont vos projets pour le futur?

Pour cette saison, il s'agit vraiment de s'assurer que tous nos patineurs et toutes nos équipes continuent à se sentir stimulés et motivés. Nous cherchons de nouvelles façons d'offrir des opportunités de performance et nous tentons de fixer des objectifs à court terme car la saison de compétition est encore très incertaine.

À l'avenir, j'aimerais me concentrer sur le développement de nos équipes de base qui alimentent nos niveaux plus compétitifs. Notre club de patinage s'agrandit et nous voulons être en mesure d'offrir plus d'opportunités à nos nouveaux patineurs de faire l'expérience du patinage synchronisé dès leur plus jeune âge.

Y a t-il autre chose que vous aimeriez ajouter?

Merci beaucoup pour cette opportunité. Je suis heureuse d'avoir pu partager un peu de moi et d'avoir pu montrer pourquoi je suis si passionnée par notre sport. C'est une période tellement étrange et difficile pour beaucoup d'entre nous, mais cela a été incroyable de voir comment notre communauté a su se rassembler pour sortir des sentiers battus et continuer à faire ce que nous aimons. Honnêtement, si nous parvenons à traverser cette saison, nous arriverons à surmonter tous les obstacles qui se présenteront à nous.

Apprenez-en davantage sur Andrea Nesbitt en suivant son "Take Over" ce dimanche sur le compte Instagram de OneTeamMVMT.


Si vous 💙 Jura Synchro, soutenez-nous en laissant un pourboire 😉!

Soutenez Jura Synchro sur Tipeee